journal-d-une-princesse-en-enfer.blog4ever.com

journal-d-une-princesse-en-enfer.blog4ever.com

Enceinte

Je suis enceinte depuis le 6 février 2014.

On a décidé de garder le bébé et on était plutôt contents.

J'avais peur d'être infertile, mais j'en ai parler à très peu de personne puisque ma peur venait du fait que j'ai souvent eu des relations sexuelles non-protégées (et on sait tous le jugement de la société actuelle sur cela...) mais, il y avait aussi le fait que je me sentais pas prête à avoir un enfant, je n'en voulais pas avant de voir le résultat positif du test de grossesse que j'ai acheté à la pharmacie (il n'y a pas de faux positif, que de faux négatifs).

À ce moment, j'ai découvert qu'au fond de moi, j'en voulais des enfants, que j'étais prête à mettre un enfant au monde et à m'en occuper. De savoir qu'on créer la vie et qu'on la porte dans son ventre, c'est magique.

J'ai donc due faire arrêter mon traitement psy car il pouvait mettre le bébé en danger.

J'ai vu un psychiatre de garde à l'hôpital pour cela car le miens était en vacances.

À son retour de vacances, il n'a pas pris la nouvelle de ma grossesse comme une bonne nouvelle. Pour lui ça avait l,air d'être la fin du monde. Ça m'a blessée...  et fâchée.

Oui, j'ai des problèmes psychologiques mais je ne serai pas la seule ère non plus qui en aurai...

 

Aujourd'hui, en date du 29 mai 2014, mes résultats d'analyses sanguines sont tous bons et le bébé se développe très bien.

J'ai trouver la force de m'alimenter pour ce petit ange qui grandit dans mon ventre.

J'ai trouver la force d'arrêter de boire et de consommer.

Je dois me battre contre moi-même pour ne pas sombrer dans la folie sans mon traitement psy.

Je combat comme une guerrière, de toutes mes forces mais cela est si dur de se battre contre soi-même.

Les troubles alimentaires, ils sont encore là, ils guettent avec avidité le moment où ils pourront revenir à la charge.  Ils restent ancrés dans mon cerveau.Compter encore et toujours les calories, pleurer devant la nourriture, pleurer devant la graisse qui apparaît sur mon corps, me voir comme une baleine échouée, me peser chaque matins...

Les troubles alimentaires ont céder un peu de terrain pour me permettre de manger mais s'assure de garder une place au chaud pour surgir après l'accouchement...

 

Tout ce que je souhaite c'est de mener cette grossesse à terme et d'avoir un bébé en santé.

Ce petit ange a coloré ma vie, m'a donner l'occasion de sourire à maintes reprises, il m'a sauver de la destruction la plus totale. Je lui dois tellement, je dois être une mère exemplaire pour ce petit amour à venir. Je l'aime déjà tellement, j'ai toujours hâte de savoir comment il se développe, s'il manque de quelque chose ou pas, hâte d'entendre son coeur battre à toute allure, hâte de le voir lors des échographies. Il est ma fierté.

 

Tout ce qui m'effraie le plus c'est le côté financier.

On a beaucoup de mal financièrement, mon copain et moi.

J'attends une réponse du chômage, j'ai eu beaucoup de tracas avec eux... ça serait trop long et compliquer de tout expliquer mais j'assure que c'est pas facile d'obtenir de l'aide quand on en a réellement besoin....

 



29/05/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 62 autres membres